Combien coûte une résidence en Espagne ?

Combien coûte une résidence en Espagne ?

Tout comme en Belgique ou en France, un certain nombre de coûts vous reviennent chaque année en tant que propriétaire.
Par exemple :

L’impôt foncier (Impuesto sobre Bienes Inmuebles – IBI)
Il s’agit d’un impôt local sur la propriété de biens immobiliers en Espagne, qui s’applique que le propriétaire soit résident ou non. Il est calculé sur la base de la valeur cadastrale, déterminée par la municipalité. La valeur cadastrale est une valeur administrative qui est généralement, et parfois de manière significative, inférieure à la valeur marchande.

La valeur de l’IBI varie généralement de 150 à 200 Euros pour un prix d’achat de 100 000 Euros par an.

L’impôt sur le revenu des non-résidents (Impuesto sobre la Renta de No Residentes – IRNR).
Si vous êtes propriétaire de biens immobiliers mais n’êtes pas résident et n’avez aucun revenu de location ou aucune autre source de revenu en Espagne, alors votre impôt sur le revenu sera calculé en fonction de la valeur de location théorique de la propriété.
Il s’agit d’un taux d’imposition fixe de 19 à 24% d’un certain pourcentage de la valeur cadastrale de la propriété : 1,1% si la valeur cadastrale a été révisée, 2% si elle n’a pas été révisée, et 1,1% des 50% du prix d’achat si la valeur cadastrale de la propriété ne semble pas avoir été enregistrée.
Un exemple ?
Supposons que votre propriété a une valeur cadastrale de 100 000 Euros ; vous pouvez alors calculer l’impôt comme suit :
Impôt sur le revenu des non-résidents (IRNR) : l’assiette fiscale représente 1,1% de la valeur cadastrale de 100 000 Euros, soit 1100 Euros. L’impôt lui-même serait de 19 à 24% de 1100 Euros, soit de 209 à 264 Euros par an.

Les frais communs (dans le cas d’un complexe commun).

Ces frais varient considérablement selon la taille du complexe et des installations dont il est équipé.
Attendez-vous à un minimum de 40 Euros par mois ; pour les complexes de luxe 5 étoiles ces coûts peuvent atteindre de 300 à 400 Euros par mois.
Avant que vous n’achetiez, nous vous fournissons les montants du complexe.

Le prix de l’eau, de l’électricité, et le cas échéant, du gaz, du téléphone et d’internet.
Des frais fixes sont à payer chaque mois. Que vous soyez présent ou pas, il y a toujours un tarif forfaitaire mensuel à régler. Il est donc fortement recommandé de payer ces coûts par débit direct afin d’éviter que vous ne vous retrouviez sans eau, électricité ou internet à chaque fois que vous revenez en Espagne.
Astuce : Assurez-vous de toujours avoir de 500 à 1000 Euros environ sur votre compte.

Assurance
N’oubliez pas d’assurer votre propriété.
Dans le cas d’une maison individuelle, il vous faut assurer aussi bien la maison que vos biens.
Il est fortement recommandé de prendre cette assurance auprès de la banque espagnole à laquelle vous possédez un compte. Les banques sont un peu plus chères pour ce qui est de la prime annuelle à payer, mais elles vous avertissent lorsque votre prime expire. Les courtiers locaux en activité cette année pourraient bien être ailleurs l’année prochaine.
Il est également possible de régler cette prime par prélèvement automatique. Les tarifs sont comparables à ceux de la Belgique. La plupart des compagnies d’assurance sont en effet des acteurs internationaux et utilisent les mêmes modes de calcul de risque qu’en Belgique ou en France.