Acheter en Espagne : les meilleurs conseils

Acheter en Espagne : les meilleurs conseils

Acheter la propriété idéale en Espagne : les 6 meilleurs conseils

Acheter une maison en Espagne est tout un art. Vous recherchez la maison de vacances idéale et ne voulez pas acheter un chat dans un sac ? Il vous faudra donc surmonter des obstacles cruciaux. Après tout, il s’agit bien d’un choix radical dans votre vie, pour lequel vous ne pouvez pas agir à la légère. Avec les conseils ci-dessous, achetez la maison de vos rêves sans que l’aventure ne tourne au cauchemar…

1. Ne payez jamais d’avance directe

Si vous achetez une résidence de vacances, ne payez jamais simplement d’avance sur le compte indiqué. Il doit s’agir d’un compte tiers. Même si vous achetez auprès un particulier, vous pouvez déposer l’argent sur le compte tiers de l’avocat qui s’occupe du dossier. Dans le cas contraire, il peut parfois être difficile de récupérer votre argent, surtout en cas de problème.

2. Consultez un avocat espagnol

Un notaire en Espagne n’a pas la même fonction qu’un notaire en Belgique. Si vous désirez une bonne prise en charge, un bon avocat espagnol peut vous épargner beaucoup de maux de tête. Par exemple, il effectue les recherches pour savoir si la résidence dont vous rêvez depuis des semaines n’est en fait  pas trop belle pour être vraie. Par exemple, il y a des règles strictes en Espagne sur la façon dont vous pouvez construire à proximité de la mer. Ces règles n’ont pas toujours été respectées. Il s’agit d’une chose qu’il vaut mieux savoir avant de signer l’acte.

3. Considérez les frais pratiques

Lors de l’acquisition d’une maison à l’étranger, il convient toujours d’examiner les frais supplémentaires. Et il ne s’agit pas seulement des frais d’inscription, de la TVA et des frais de notaire. Il faut aussi considérer un grand nombre de questions pratiques. Parfois, la cuisine est pas terminée, l’air conditionné est pas installé, le jardin ou la piscine doivent être entretenus, etc. Gardez cela à l’esprit dès le début pour éviter les surprises désagréables.

4. Voisin, vous faites quoi ?

Mieux vaut un bon voisin qu’un ami lointain. C’est vrai chez vous, mais ça l’est encore plus dans votre casa espagnole. Après tout, vous achetez une maison en Espagne pour vous y détendre et vous reposer au soleil. Des voisins trop bruyants pourraient vous faire l’effet d’un mal de dents.

Notre conseil avant de passer à l’achat : rendez-vous au logement plusieurs fois pour le visiter, rencontrer les voisins, et apprendre également à connaître l’environnement immédiat.

5. Dettes du propriétaire précédent

La législation de l’Espagne est faite en sorte que les dettes sont transférées lors de l’achat d’une maison. Vous devez vous assurer que tant le terrain que le bâtiment lui-même sont exempts d’hypothèques ou de dettes. Parce qu’une fois que vous êtes propriétaire, vous êtes le premier responsable des anciennes hypothèques et des dettes du propriétaire précédent. Assurez-vous donc bien que l’ancien propriétaire a payé toutes les factures.

6. Familiarisez-vous d’abord avec la région

Les acheteurs potentiels devraient faire leurs devoirs bien avant d’acheter une maison en Espagne. Familiarisez-vous avec la région, parce que tout comme en Belgique, l’emplacement est également un facteur très important lors de l’achat d’une maison en Espagne. Cependant, en plein boom immobilier espagnol on construit sur des endroits moins attrayants et la qualité des biens immobiliers n’est pas toujours au rendez-vous.