Une des questions qui revient fréquemment concerne les frais additionnels lors de l’achat d’une résidence de vacances. En effet, il s’agit d’un élément qu’il ne faut surtout pas négliger. Cependant, ils ne sont pas si élevés que ça, tout comme le prix d’achat d’alleurs, en comparaison avec la Belgique.

Liste des coûts

Quel est le coût total de l’achat d’une résidence secondaire en Espagne ? Fournir une réponse claire à cette question n’est pas chose facile. Car bien plus qu’en Belgique, l’Espagne est un enchevêtrement administratif divisé en municipalité et en provinces. La simplification administrative n’a pas encore trouvé son chemin jusqu’à la Costa méditerranéenne, c’est certain.

Prenons les frais d’inscription, qui sont différents d’une région à l’autre. Les taux varient entre sept et onze pour cent. Sur la côte est, Murcie est la région la moins chère avec un taux de huit pourcent. Sur la Costa Blanca, vous paierez dix pourcent. Et sur la Costa del Sol, le pourcentage dépend du prix de la résidence.

Les frais d’inscription peuvent s’élever à 11 pourcent. Si vous acheter une nouvelle construction, vous paierez normalement 10 % de TVA partout en Espagne.

Utiliser un avocat

En outre, il faut compter qu’un avocat représentera environ 1 % du prix d’achat. Et soyez rassuré, il vaut mieux avoir un avocat sous le bras lors d’un achat en Espagne. Ceci parce que le notaire espagnol, contrairement au notaire belge, ne s’occupe que de l’enregistrement de l’achat. Ce notaire, ainsi que toute une série de taxes et de droits de timbre, vous coûtera 3% du prix d’achat en plus.

Le coût total

Il faut donc vous attendre à douze à quatorze pourcent de coûts supplémentaires en fonction de la région. Ce qui revient à coût additionnel de 20 000 à 30 000 euros en moyenne. En Belgique ces coûts sont souvent un tout petit peu plus élevés. Pas étonnant quand on sait que les résidences y sont bien plus chères.