El día de Andalucia

El día de Andalucia

Une bonne fête de temps en temps, ça fait partie du jeu. Le 28 février en Andalousie est un classique du programme : el Día de Andalucia, la fête nationale de la région.

Célébrer l’autonomie

Cette tradition n’est pas bien vieille. La fête commémore le 28 février 1980. À la suite d’un référendum, la région est alors devenue une communauté autonome au sein de l’Espagne. Chaque année les andalous accrochent à leur balcon l’énorme drapeau vert et blanc et décorent leur patio de fleurs.

Une journée bien remplie

Le Día de Andalucia est une journée plaisante mais également très chargée dans beaucoup de villages et villes. Des randonnées pédestres et cyclistes avec toute la famille, en passant par les visites de musées gratuites, jusqu’à la musique et les représentations théâtrales sur les places locales au charme typique. On vous offrira même souvent un snack et une boisson gratuits. Et bien sûr, pas question de manquer un interlude de Flamenco et ses costumes de circonstance, dans toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Le clou de la journée est l’attribution du Hijo Predilecto de Andalucía, c’est à dire, le fils favori de l’Andalousie. Il s’agit de la plus haute distinction honorifique de la région.

La fête pour tout le monde

Une astuce de plus : laissez-vous porter complètement par les festivités et ne prévoyez pas trop d’autres activités ce jour-là. À peu près tous les magasins sont fermés, même la boulangerie ou la boucherie, et les transports en commun sont en veilleuse. Ce sera la fête pour vous aussi, parce qu’il fera probablement trop froid fin février pour la baignade, même sur la Costa espagnole.

Photo : Instagram